Samoa 28 Sirius. Une etoile est née

Samoa 28 Sirius

Le 5 d'octobre, 2008, a les diz-neuf heures fut inauguré le Sirius, le premier Samoa 28 a être conclu. Son proprietaire, Daniel D'Angelo, le plus hereux des constructeurs amateurs, a reçu ses amis et copains qui ont suivi la construction pendant les trois années qu'il a duré, pour participer du baptême et mettre a l'eau de sa jusque fini creation.

Daniel a invité a moi, aussi comme a mon associé et gendre Luis Gouveia, pour rester le week-end chez lui et participer a la fête au dimanche. Nous aimons bien pouvoir aller, une fois que cet aurrai été un tout important jour pour notre bureau, la date d'inauguration du premier Samoa 28 a naviguer. Cependant, les 1200 milles nautiques que me separaient, plus les 5500 que separait Perth, Australie, où vit mon genre, de Buenos Aires, Argentine, tournaient infaisable ce propos.

Mais au moins pour ne laisser pas passer l'evenement sans une message d'encouragement, juste a les cinq heures je passai un e-mail a Daniel desirant bonne chance avec le nouveau bateau.

Bien sur je ne croiais pas recevoir aucune response cette soir, une fois que Daniel au moin etait un peu ivre, ou trop fatigué. Quelle ne fut pas ma surprise, cepandant, au découvrir dans ma boite postale un e-mail comptant les evenements avec des photos et un video filmé quand la bouteille de champagne a été cassé. Notre ami et representant commercial Adrián Callejón nous n'avait pas oublier et nous envoyait cet e-mail:

Je vous raporte que cet' après-midi le Sirius fut lancé dans l'eau. Le bateau devenait fantaaaastique!!! Une chef d'oeuvre, magnifique!!!
Je vous envoi des quelques photos et d' un video de le cassé de la bouteille.
Vraiment l'événement etait une occasion de rare beautée.
Felicitations! Vous avez un Samoa 28 encore dans l'eau.

Le lundi je reçu, comme prevu, un e-mail de Daniel comptant de le success du lancement et raportant l'envoi très bientôt des photos du baptême de son voilier. Pour son étonnement je lui répondrai que j'avais aussi des quelques bonnes photos de son bateau, envoyait par mon service d'intelligence.

Sûrement, c'est jusque le premier chapitre de cette histoire. Les autres sans doute suivront toute suite.

Click dans les photos.

Pour savoir plus sur le Samoa 28, click ici.