Samoa 28 Terrius sort pour une croisière de dix jours

La classe Samoa 28 comence a montrer sa face. Maintenant c'est la fois deBernardo Sampaio, le propriétaire du Terrius, second bateau du project a naviguer, qui nous informe sur sa prémière crosière prolongée, dix jours a bord navigant pour le litoral nord de Sao Paulo, Brésil.

Dix jours a bord du Terrius. La prémière croisière prolongée ont n'oublie pas jamais

Bernardo nous envoyait ce sympatique e-mail que nous réproduisons en suite:

Bon jour mes amies de l'atélier B & G Yacht Design

Nous avons jusque retourné chez nous d'une vacance de dix jours a bord du Terrius, quand nous allâmes a tièrre seulement une fois pour acheter du glace et d'eau mineral en bouteille. Il fut fantastique. Notre chéri bateau est une maison flotante. Nous avions profité des jours merveilleuses, avec plein soleil et brises parfaites. Nous avions surpris aussi par un front froid qui nous obligea a rester mouillé par quelques jours. Notres sorties furent simplenent sensacionelles. Quelques fois notre vitesse atendra 8.3 noeuds dans le GPS. Des amies que nous avaient vue naviguer, nous informaient qu'ils restaient vraiment impressionés avec la performance du Terrius. Quelques fois pendant ces jours je me rappellait de mon deriveur Holder, un voilier planeur, un vrai pur-sang.

Terrius navigant au près. Bernard est vraiment hereux avec la performance de son bateau. Les informations qu'il nous passe sont précieuses, une fois que la classe Samoa 28 seulement commence a éssayer ces prémiers pas.

C'est impressionnant comme le Terrius se tourne douce a la barre quand il aumente sa vitèsse. Notre sensation de sécurité quand navigant au large nous apportait une confidence surprenante. Ma femme ne voulait pas retourner chez nous quand notre vacances finirent. Bernardo Sampaio

Terrius moillé dans les proximitées de l'ille d'Anchieta, littoral nord du état de Sao Paulo.

***

Pendant presque deux années le Sirius, prémier Samoa 28 en ayant inauguré, avait régner absolu, navigant dans les eaux du Rio de la Plata. Bien que quelques autres Samoas 28 etaient presque finis, jusqu'au moment toutes les nouveautés viendraient d'Argentine.

Notre amie Daniel D'Angelo sait bien comme profitter de son bateau au maximum. Il participe des principeaux competitions dans le calendaire argentine, telles comme les cent milles du Rio de la Plata et la regate de parcours Buenos Aires - Punta del Leste. Autre jour il nous avait raconté sur un accident pendant une course triangulaire, quand un bateau de série viendrait dans un cap de colisión avec Sirius, la préférence apartiant à Daniel. Bien que Daniel avertait le skipper de l'autre bateau du danger imminent, la colision frontal fut inévitable. ça va mieux que Sirius souffrit seulement petites éraflures, combien que l'autre bateau avait son pont séparé du coque de l'étrave au maitre bau. Sans doute, au moin comme gladiateur, cette fois le vainqueur fut le Sirius.

Sirius navigant dans le Rio de la Plata

Plusieurs autres Samoa 28 ne sont pas loin d'ètre innauguré. Bientot nous aurons des autres nouveautées sur la classe. Nous avons links dans notre site pour trois blogs de constructeurs de Samoas 28: Samoa 28 Caprichoso, Samoa 28 Furioso et Samoa 28 Baleia. Ces trois bateaux sont practiquement dans le mème étage de construction, avec ses coques finis. C'est une belle épreuve que la construction d'un Samoa 28 peut'ètre une réalization a la porté du constructeur amateur, capable de proportionner un grand plaisir au propriétaire pendant la construction, au point d'ill vouler publier ces experiences dans la web.

Cliquez ici pour savoir plus sur le Samoa 28